La CEM : comment survivre à ses essais de qualification ?

Votre produit va bientôt être mis sur le marché, vous êtes en “phase finale”...
Bientôt, vous allez passer chez les labos, pour demander “le coup de tampon”...

Jusque là, tout est simple et clair. 

Mais ce "coup de tampon" ne vient pas si facilement. 

Vous devez certifier le produit? Passer des essais de qualification? La CEM?
C’est à dire…?

Tout produit IoT (ou pas), mis sur le marché, doit être certifié. 
Pour être certifié, il doit montrer qu’il est compatible avec son environnement CEM.
Pour cela, il doit passer au labo, et réussir des essais de qualification, CEM, mais aussi Radio, et Secu-Elec.
Mais c’est quoi tout ça?
C'est ce que nous allons voir dans cet article, résumé de notre webinar CEM. Le replay est accessible gratuitement ici.

 

Qu’est-ce que la CEM ?

La CEM, c’est la compatibilité électromagnétique…

C'est à dire, la compatibilité d’un appareil avec son environnement électromagnétique.

Autrement dit, c'est sa capacité à coexister, parmi d’autres appareils électriques et électroniques.

Sa capacité à ne pas émettre trop de perturbations, et être immune aux perturbations des autres.
Oui mais... ce n'est toujours pas très clair. 

Pour comprendre l'idée des perturbations, du bruit, on peut les comparer à l'image de l'eau. 

Imaginez, une goutte d'eau. En tombant, elle produit des remous (la surface de l'eau n'est plus plane). Ces remous sont des perturbateurs qui peuvent gêner les éléments présents dans l'eau. 

Nous reprenons et expliquons cette analogie de l’électron et de la goutte d’eau dans l'extrait du webinar en fin d'article.

 

Comment se passe un essai CEM?

Les essais CEM, vous allez les passer dans un labo, notamment dans une chambre anechoïde, aka. La chambre de torture.

chambre anechoïde
Ca vous le savez probablement déjà. Et puis c’est au labo de maîtriser l’essai...
Mais une fois dans la chambre, savez-vous ce qu’il va advenir de votre produit?
Savez-vous ce qu’il doit faire et comment?
Car mettre le logiciel de série ne suffit pas.

Et le labo ne connait pas votre produit. C’est à vous d’être acteur de votre qualification.

Dans le webinar, nous vous expliquons, en analogie pour les moins techniques , et  “concrètement” pour les plus techniques, comment tester votre produit.

Mais aussi, comment adapter votre produit, son comportement, de sorte à permettre les tests CEM, mais aussi les tests Radio.
L’objectif, c’est d’être prêt: avoir un produit prêt à passer,  mais aussi avoir un setup prêt.
Car la phase de qualification coute très cher.

If faut être prêt, et ne pas commencer à se poser la question la veille.

 

Que se passe-t-il pendant les essais CEM ?

Pendant les essais, il y a 2 phases :

  • L’émission : ne pas faire trop de bruit.
  • Et l’immunité: ne pas être trop perturbé par le bruit des autres...

Mais il n’y a pas que le rayonné qui sera testé! Il y a aussi le conduit, les harmoniques, les flickers, les transitoires rapides en salves… 

Chaque test a pour but de confronter votre produit à une situation qu’il pourra rencontrer dans la vie réelle. Car pour un produit donné, l’objectif des essais CEM, c’est bien de vérifier le comportement de votre produit par à une situation qu’il VA rencontrer. Il ne s’agit donc pas de faire l’autruche ou de regarder ailleurs pendant l’essai. Il faut comprendre l’essai, savoir ce que l’on test, pour le tester correctement.

 

Réussir ses essais CEM : les leviers et nos conseils

Au travers de la première partie du webinar, et de l’analogie de l’eau, vous aurez compris ce qui fait du bruit, et comment faire moins de bruit.

Pour maîtriser ce bruit, il faut agir : 

  • Moins vite
  • Moins fort
  • Moins souvent
  • Mieux maîtrisé
  • Mieux isolé 

Pour aller plus loin, la suite du webinar peut vous aider. 

Nous donnons des conseils, des règles à suivre pour les différentes étapes de la réalisation des essais.

Nous évoquons aussi quelques règles pour la conception de votre produit.

Vous comprendrez ce que sont ces essais CEM, et surtout comment s’y préparer, et se donner toutes les chances de les réussir.

 

Quels autres tests pour les essais de qualification?

Si comme nous vous faites des produits radio, il faudra vérifier que la radio “marche”, bien ,et sans perturber les autres.
Vous avez sans doute déjà rencontré et expérimenté le setup CEM. 

En revanche, le setup radio est souvent inconnu. On ne le maîtrise pas (ou moins bien).

En 2e partie du webinar, nous levons le voile sur cette partie opaque pour les non initiés. Nous vous expliquerons comment procéder et se donner toutes les chances de réussir.

Enfin, nous parlons des essais de Securité-Electrique, et partageons quelques conseils avisés.

Toujours ce même objectif : comprendre les essais pour mieux s'y préparer.

 

Comment choisir son laboratoire?

Ou plutôt comment obtenir le meilleur avec son laboratoire…


Vous connaissez certainement tous les labos de votre région.

Autour de chez nous, il y a:

  • Les gros, bien évidemment LCIE, Emitech 
  • Les plus petits, de la région, SMEE et AEMC
  • Mais aussi ceux en lien avec le monde étudiant Esynov à Valence ou Nexio à Grenoble, qui peuvent accompagner les essais d’investigation et pré-qualification uniquement.
  • Il y a aussi SGS, le très gros, voisin suisse, installé à Aix (pour la Secu-Elec), 


Vous aurez choisi votre labo au vu du devis, du prix.
Mais n'occultez pas les autres paramètres, à savoir : 

  • L’expérience dans VOTRE domaine,
  • Les accréditations, surtout si vous allez à l’international
  • La performance… Tous les labos ne sont pas égaux en termes d’essais Radio.
  • Et le feeling...

Notre conseil : choisissez surtout celui qui saura le mieux vous accompagner.

Aussi, le sujet des essais étant complexe, on vous conseille de rester en France et de ne pas ajouter la barrière de la langue.

Notre conseil : n’hésitez pas à séparer les lots.

Par exemple :
  • tests radio et CEM au même endroit, en France.
  • la partie sécurité électricité, indépendante, où vous voulez… Mais en France, c’est mieux… 
  • Et puis l’organisme notifié, ceux qui vont faire l’examen UE de type indépendant eux aussi… 

 

Enfin, et SURTOUT, prenez le temps de leur donner les informations. TOUTES les informations.

Pourquoi?
Il peut y avoir un fort écart entre deux devis de labo.

Le plus souvent, c’est que votre demande n’était pas assez précise, que les labos ont prévu de faire certains essais… dans le doute… les autres ne les ont pas prévu...dans le doute…

Ne laissez pas la place au flou. Votre devis grossira en conséquence.

 

Combien coûte une certification?

Entre 8k€ et 50k€ dans le domaine de l’IoT.

Cela laisse de la marge…

Mais selon votre produit, sa complexité, radio notamment, selon la quantité de pays ciblés, l’écart peut être important.
Pour éviter les surcoûts et les pertes de temps, visez juste.
Affinez votre stratégie internationale, prenez connaissance des coûts prévisionnels, et alors, demandez un devis à votre labo pour les essais que vous avez besoin de réaliser…

Ce n’est pas une wish-list.

Demandez à réaliser les essais nécessaires et indispensables...pour la certification souhaitée.
Maitrisez votre demande, soyez impliqués. Ne demandez pas seulement un coup de tampon!

 

Comment se préparer aux essais CEM et RADIO? Nos conseils.

De notre expérience, nous retirons plusieurs conseils pratiques : 
  • Anticiper et se préparer...un à deux mois avant les essais. Il faut préparer du hardware et du software spécifiques  
  • Comprendre l’objectif des essais : quelle problématique de la vie réelle est testée ? Le niveau d’essais est-il suffisant? Établir un set up et placer le produit dans l’état qui permet de tester vraiment.
  • S’assurer que son produit est assez stable et endurant. Il arrive souvent que les dysfonctionnements constatés proviennent d’un produit peu fiable. En chambre CEM, on doit faire de la CEM, pas du “debug”.
  • Maîtriser la géométrie de votre produit. Si la géométrie est instable, votre essai le sera aussi, et la réussite de l’essai ne sera peut être pas reproductible. Donc maitrisez tous vos câbles! Tous les câbles doivent être attachés et arrimés. 
  • Il est toujours préférable de prévoir des essais de pré qualification, pour "dérisquer" le produit, mais aussi le setup car, à moins de forte expérience, cela fonctionne rarement du premier coup.
  • Faire une cartographie des fréquences. Passer sur l’analyseur de spectre et connaître les fréquences exactes de fonctionnement.Cela facilitera l’investigation.
  • Pendant l’essai, prévoir du matériel… Amenez votre fer à souder, vos composants CEM, et votre sonde de programmation.....
  • Pendant la pré-qualif, prévoir de la marge! De la marge pour le bruit émis, mais aussi de la marge en immunité, pour avoir de la marge de fonctionnement
  • Suivre les essais, être vraiment présent, et notez tout, surtout vos modifications.
  • Enfin et surtout, penser à la CEM et aux essais dès le design produit : Design for EMC, car après, c’est souvent  trop tard : trop cher, trop gros, pas de place.

 

 

Pour en savoir plus, venez voir le webinar dédié à LA CEM ET RADIO

Au programme :
  • Première Partie : “ La CEM, c’est quoi donc..” pour enfin comprendre, simplement, ce que c’est que la CEM : extrait ici.
  • Seconde Partie : Les Essais CEM - Pourquoi, des essais, et comment
  • Troisième Partie : La Radio et les Essais Radio
  • Quatrième Partie : Les coûts et  les Labos … et puis un peu de Secu Elec.
  • Q&R

Voir le replay


Vous êtes sur le point de mettre un nouveau produit sur le marché?

Cet article pourrait vous intéresser!

> Lire l'article et l'extrait du webinar sur la certification CE. 

certification CE