Quelles sont les finalités des objets connectés ?

Quand on vous dit « objet connecté », vous pensez à… un gadget trouvé à la Fnac ? Une chouette idée de cadeau pour la fête des pères ? C’était peut-être le cas lorsque l’IoT faisait ses premiers pas dans les années 2010, mais aujourd’hui, la promesse des objets connectés répond finalement aux attentes des fans de science-fiction : un appartement dont le thermostat se règle automatiquement selon la météo ? C’est une réalité.

Prévenir la panne de votre réfrigérateur avant même qu’elle n’arrive ? L’Internet des Objets exauce vos souhaits.

Fini le concept d’accessoire high-tech sympa, mais pas vital. Un projet d’objet connecté a pour but d’apporter de l’innovation dans le quotidien de ses utilisateurs, mais pas que ! La technologie qu’il utilise, les données qu’il génère (l’or du XXIe siècle) offrent aujourd’hui de nouvelles perspectives pour les entreprises.

De quelle façon un objet connecté révolutionne-t-il la vie de ses utilisateurs, l’approche commerciale de ses fabricants, jusqu'à leur organisation interne et certains secteurs d'activité ?

Voyons donc ce que Marty McFly et ses pizzas hydratées n’avait pas vu venir…

 

Entre intelligence et innovation : l'objet connecté pensé pour ses utilisateurs

Selon Wikipédia, un objet connecté est « capable, outre sa fonction principale, d’envoyer ou de recevoir des informations par l’intermédiaire d’un réseau de télécommunication. »

Certes. C’est donc un objet de la vie quotidienne, qui peut, grâce au Bluetooth ou au Wifi, se connecter à votre smartphone, tablette,… Dans quel but ? Quelle est l’utilité de cette connectivité ?

C’est là qu'apparaît la différence entre un « gadget geek » et un « objet intelligent », digne de l’univers de Blade Runner.

Un objet connecté devient intelligent lorsque la connectivité est mise au service de son utilisateur. Lorsqu'elle est en mesure d'apporter une réelle valeur ajoutée, qui répond à une véritable problématique de l’utilisateur final dans sa vie quotidienne. C'est là que réside l'innovation :

utiliser la connectivité pour résoudre un problème ou améliorer l'usage du produit. Donc, plus qu’un objet connecté, on parle d'objet intelligent !

En voici quelques exemples :

On peut le voir dans l'utilisation de Enovap, la cigarette électronique connectée. Grâce à une application de suivi, on a accès à ses propres consommations et on peut en suivre l'évolution dans l'optique d'un sevrage en nicotine.

On peut aussi prendre l'exemple des montres intelligentes. Celles munies de capteurs tensiomètres peuvent transmettre votre rythme cardiaque et pression artérielle à une application mobile. Tout à coup, vous vous retrouvez avec un dispositif médical. Quand un objet connecté s'attaque à la santé, il peut aider significativement à améliorer le traitement des patients, voire prévenir certains accidents cardiaques, grâce à un paramétrage de valeurs seuils anticipé.

Certains objet sont également dotés d'application pour vous faciliter le quotidien. Avec un pilotage à distance depuis une application, vous pouvez lancer votre chauffage avant de rentrer chez vous.

Dans certains cas, on peut même aller bien plus loin en intégrant des parties plus complexes et pousser les fonctionnalités d’un objet connecté davantage :

Pensons à un cooking planner connecté doté d'une application qui aide à la planification des repas : Popotte Duck. Grâce à l'intelligence artificielle embarquée dans l'application, l'objet sera en mesure de proposer des recettes en fonction de ce qu'il y a dans le frigo de l'utilisateur.

Grâce à la puissance de l'intelligence artificielle, il va même plus loin et va pouvoir proposer une alternative s'il manque un aliment ou un ingrédient dans la recette, ou il va même adapter ce qu'il propose en fonction du régime alimentaire de la personne. Il est également capable d'établir une liste de course et de procéder à des commandes en ligne hebdomadaires. On arrive donc  quasiment à un service sur-mesure pour l'utilisateur. Et ça change tout !

but objets connectés

Une fois de plus, lorsque les technologies novatrices intégrées à l'objet rencontrent les attentes de l'utilisateur final, on obtient de l’objet connecté un outil à forte valeur ajoutée. La connectivité n’est pas une fin en soi mais elle est mise au service de nouvelles fonctionnalités. Cet objet intelligent devient donc unique aux yeux de son utilisateur. « IL EST VIVANT ! », dirait presque le Dr Frankenstein.

Mais la connectivité du produit n’est pas qu’un avantage pour ceux qui l’achètent. Sa technologie a également des bénéfices pour ses fabricants.

Voyons cela de plus près…

 

L'objet intelligent : un enjeu commercial pour ses fabricants

Aujourd’hui, si un objet intelligent a un avantage clairement défini pour son utilisateur final, sa connectivité peut également constituer un moyen d'agrandir les perspectives de l’entreprise qui le fabrique. Chose à laquelle on ne pense pas forcément, de prime abord. Mais les données sont l’or du XXIe siècle pour bien des raisons !

En effet, puisqu’il a un accès direct aux données collectées auprès des clients, le fabricant d’un objet connecté se doit de les exploiter de manière pertinente. Comment ça se passe ?

C'est depuis l'interface de l’objet, ou bien depuis une application mobile ou sur le web, que les fabricants ont accès aux données d'utilisation et de navigation de l'interface en question. Une exploitation pertinente de ces données va permettre au fabricant de perfectionner et d'améliorer la performance du produit, après analyse et observation.

C'est une réelle opportunité pour améliorer la qualité de son objet et être au rendez-vous de la satisfaction client. La connectivité de l’objet utilisée à bon escient peut constituer un atout significatif.

Voici comment e fabricant peut venir perfectionner le produit :

  • En suggérant de nouvelles fonctionnalités et en faisant évoluer le produit. Ces améliorations peuvent se faire à distance, grâce à des mises à jour. Le fabricant peut même aller jusqu’à ajouter de nouvelles fonctionnalités inédites, plébiscitées par ses utilisateurs depuis l’interface.

  • En mettant à jour le produit en cas de bug ou de problèmes détectés. Grâce aux données, il peut effectuer des diagnostics rapides et corriger les problèmes à distance. Ce qui permet d’éviter de faire intervenir un technicien sur place. Pour un service client irréprochable.

  • En adaptant son produit ou son offre en fonction de l'utilisation réelle du produit, grâce aux données marketing collectées. En effet, au fur et à mesure que la flotte d’objets connectés est déployée, l’entreprise obtient une grande quantité d’informations quant à leurs utilisateurs. Elle peut découvrir de nouveaux marchés : par exemple, la ménagère de cinquante ans est, en fait, grande fan du produit, ce qui n’était pas prévu.

Les données vont permettre à l’entreprise de s'adapter encore mieux aux usages réels de son produit. Cela peut être utile pour la conception de prochains développements de produits ou d'offres. Encore un avantage !

Et on peut même aller plus loin :

  • En fournissant des données sur l’état physique des appareils (batteries, pièces détachées à remplacer), l’objet intelligent donne l’occasion au fabricant de prévenir les pannes avant même que celles-ci n’adviennent. Le client n’a jamais à vivre sans son produit. On obtient alors un service exemplaire.

L’objet connecté transmet donc à ses fabricants une multitude d’informations qui lui seront utiles pour qu'il rencontre sa cible de manière optimale. La satisfaction client en sera décuplée. L'innovation que représente la connectivité est souvent la motivation d'un projet d’objet connecté bien pensé.

Et ce potentiel va bien au delà du simple objet. Il est à poursuivre lorsque l'objet est entre les mains de ses nouveaux propriétaires.

 

Les objets connectés dans le monde professionnel

On connaît les objets connectés dans le quotidien mais qu'en est-il du monde professionnel ? Les objets connectés y font déjà la différence et sont aujourd'hui indispensables à certains secteurs d'activités :

La Smart city : les objets connectés sont particulièrement utiles pour maîtriser les équipements d'une ville. Ils peuvent avoir une place centrale dans la gestion des transports et de la mobilité, dans l'optimisation de l'énergie ou encore ldans a sécurité.

Exemple : ce sont des acteurs tels que LACROIX City qui proposent aux villes une gestion intelligente de leurs services. Rtone a accompagné LACROIX City dans la réalisation d'une plateforme Cloud de suivi des équipements. Grâce à cette solution, les villes sont en mesure de centraliser :

  • la gestion de l'éclairage publique (détection de pannes, planification des extinctions, gestion de l'intensité lumineuse en fonction de la lumière du jour,...),
  • la gestion du trafic des transports (tramway, feux de signalisation,...),
  • mais aussi des panneaux à messages variables (vitesse limite autorisée, info trafic,...).

Dans ces cas d'application précis, le fait de connecter ces équipements et de pouvoir les suivre et les contrôler depuis une plateforme web est devenu indispensable !

L'industrie : ici, c'est en premier lieu le suivi de pannes et d'incidents que les objets connectés vont venir révolutionner. Être informé et pouvoir agir en conséquence est un luxe dont les industriels ne peuvent plus se passer. En plus de cela, ils peuvent également suivre la mise en route de leurs produits chez leur client, connaître leur état en temps réel,...

Détenir ces informations est très précieux pour l'activité de ces industriels.

Exemple : C’est le cas de Markem Imaje et ses imprimantes industrielles dotées d’une passerelle 3G, que la compagnie déploie à l’international, notamment dans des endroits reculés. Le déplacement d'un ouvrier spécialisé était très coûteux. Grâce à la passerelle qui remonte les données du terrain, les imprimantes permettent ainsi à l’entreprise de poser des diagnostics rapides en cas de problèmes et d’apporter des solutions à distance. Sans surcoût.

L'énergie : les objets connectés sont aussi décisifs dans l'optimisation des ressources énergétiques. Ils vont aider à la gestion des énergies collectives, à l'optimisation de leur production et consommation.

Exemple : Energy Pool en est l'exemple parfait. En cas de surcharge électrique sur le réseau (en hiver notamment), leur solution permet de gérer les consommations des grands industriels et d'ainsi libérer de la charge pour éviter toute rupture.

D'autres secteurs sont bien entendus concernés, ceci n'est qu'une entrevue du champ des possibles. Rtone a d'ailleurs travaillé dans d'autres secteurs d'activité, dont vous pouvez retrouver les références ici.

En bref, pour les secteurs d'activité cités, la connectivité est devenue indispensable.

Puisqu'un objet intelligent peut servir les utilisateurs et son fabricant, pourrait-il aussi venir optimiser la productivité des entreprises ?

 

Objets connectés : un rôle d'efficacité et de productivité interne aux entreprises

La connectivité d’un objet intelligent se doit donc d’être un réel atout dans la vie de ses utilisateurs finaux. Elle permet aussi d’étayer les perspectives commerciales de son fabricant et se rend déjà indispensable à de nombreux secteurs d'activité. Mais pourquoi ne pas développer un projet d’objet connecté afin d’optimiser l’efficacité de sa propre boîte ?

Les objets connectés peuvent aider une entreprise à :

  • Augmenter son efficacité et sa productivité grâce à l’automatisation de tâches, surtout lorsque l’intervention humaine n’a pas de valeur ajoutée.

On peut penser notamment aux robots de transport, comme ceux de Solystic, qui se chargent du trajet des colis encombrants dans les entrepôts grâce à des traçages au sol et à une communication Wi-Fi. Ils gèrent ainsi ces missions en parallèle des tâches manuelles effectuées par les opérateurs. Ils sont aussi capable de préparer de manière intelligente et automatique des tournées de livraison. L’entreprise augmente ainsi considérablement son efficacité.

Déployer des objets connectés, c’est aussi la garantie de :

  • Une meilleure traçabilité. Pouvoir identifier des produits grâce à la connectivité permet un suivi de production sûr. Ainsi, il est plus facile d'investiguer lors de problèmes de qualité et d’assurer la sécurité de la marchandise à tout moment.

  • Une efficacité sur mesure. En développant son projet d’objet connecté, une entreprise crée les outils parfaits pour ses employés. De véritables couteaux suisses pour certaines professions.

Bouygues a décidé de développer un manchon connecté pour ses ouvriers qui illustre bien ce cas. Petite tablette portée au poignet, utilisable avec des gants de travail, elle offre une multitude de fonctionnalités sur les chantiers : monitoring des outils, gestion des tâches, laissez-passer des employés pour des zones spécifiques. Tout en un seul endroit ! Il y a même une fonction d’urgence avec un mode opératoire à suivre en cas d’accident pour être rapide et efficace.

Mais il est également possible de :

  • Sécuriser ses produits ou son personnel.

C'est le cas de MyAngel qui a décidé de concevoir un Dati (dispositif d'alerte pour travailleurs isolés). Ce petit appareil est un concentré de technologies (GPS, 4G, Sigfox,...)  qui permet à la fois de détecter les chutes, les immobilités, mais qui permet aussi d'émettre des appels en cas d'urgence. Tout ça, même dans les zones blanches, dites non couvertes.

Les objets connectés peuvent donc jouer un rôle crucial dans l’optimisation de l'organisation d'une entreprise, tant sur le plan de la productivité que sur celui de la sécurité.

 

En Conclusion

En somme, les objets intelligents sont la solution à de nombreuses problématiques : ils révolutionnent la vie quotidienne dans l'usage d'un produit pour ses utilisateurs. Les entreprises y voient aussi un avantage car, grâce aux données recueillies, elles peuvent parfaire le produit en apportant de nouvelles fonctionnalités et en le faisant continuellement évoluer pour qu'il devienne indispensable à sa cible.

Certains secteurs d'activité ne pourraient d'ailleurs plus s'en passer aujourd'hui.

Enfin, il est aussi possible pour les entreprises d'améliorer leur productivité et de sécuriser leur activité. Ce sont somme toute des économies réalisées, aussi bien en temps qu'en argent.

Doc Brown en avait rêvé. C'est désormais chose faite.

Et vous, quel est votre projet d’objet connecté ?

 

Pour aller plus loin, téléchargez le guide gratuit

Guide : comprendre les objets connectés